Vous envisager une fécondation in vitro (FIV) - Tomber Enceinte Rapidement
3399
single,single-post,postid-3399,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-5.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive

Vous envisager une fécondation in vitro (FIV)

infertilite tomber enceinte rapidement fiv fecondation

25 Nov Vous envisager une fécondation in vitro (FIV)

Vous voulez tomber vite enceinte, mais votre couple est touché par des problèmes d’infertilité. La fécondation in vitro peut être une solution pour vous. Les différentes étapes de la FIV, les examens et traitements pour s’y préparer.
Ce que vous devez savoir sur la FIV.

Examens et traitements préparatoires

Après un diagnostic d’infertilité, les médecins peuvent préconiser la réalisation d’une fécondation in vitro, c’est-à-dire extra utérine.
La première étape de ce processus consiste à stimuler les ovaires afin qu’ils produisent plusieurs ovocytes matures en même temps.
Une fois que ces derniers sont développés, l’ovulation est alors déclenchée. Ces traitements sont sans douleur et marquent le début de la FIV.

Le déroulement de la fécondation extra-utérine

Une fois l’ovulation déclenchée, une ponction folliculaire est effectuée. Celle-ci consiste à aller récupérer les ovocytes par voie vaginale, à l’aide d’une anesthésie le plus souvent locale. Dans le même temps, des spermatozoïdes seront récupérés sur votre conjoint.

Vient ensuite l’étape de la fécondation à proprement parler : les ovocytes et les spermatozoïdes prélevés sont mis en contact dans une boîte de culture contenant les éléments nutritifs essentiels au développement d’un embryon. Si tout se passe bien, les gamètes mâles trouveront naturellement leur chemin jusqu’aux gamètes femelles pour les féconder.

La troisième étape est celle du développement embryonnaire. Elle dure deux ou trois jours, toujours en boîte de culture maintenue à une température de 37°. C’est le moment où l’on va pouvoir déterminer quels sont les ovocytes qui ont été fécondés. Ceux-ci se divisent en effet en deux cellules identiques, puis quatre, puis huit. C’est à partir de cet instant que l’on peut envisager le transfert embryonnaire.

Cette dernière étape consiste à réintroduire un ou plusieurs embryons dans l’utérus de la femme. Cette opération est complètement indolore : à l’aide d’un cathéter, l’embryon est réinjecté dans l’utérus où il va pouvoir commencer son développement. Dans le même temps, les embryons qui n’ont pas été implantés peuvent être congelés en prévision d’un nouvel essai.

A qui s’adresse cette technique ?

Cette technique assez simple est proposée aux couples qui n’arrivent pas à avoir d’enfants naturellement, à cause de maladies des trompes de Fallope, d’endométriose, de maladie ou de malformation du sperme ou encore de causes inconnues. Une fois celle-ci proposée par le corps médical, vous avez alors plus de chances de tomber enceinte rapidement.

Ne laissez pas votre chance passer, écoutez les témoignages
No Comments

Post A Comment