Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) - Tomber Enceinte Rapidement
2444
single,single-post,postid-2444,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-5.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

infertilite tomber enceinte rapidement ovaires fecondation sterilite

02 Avr Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est une maladie découverte par Stein et Leventhal en 1935. D’où le nom parfois utilisé de syndrome de Stein-Leventhal.
Cette maladie encore mal connue touche les ovaires. Le SOPK se définit essentiellement par l’anovulation et l’augmentation du taux des androgènes. L’infertilité est un des symptômes.

  • Les principaux signes sont :

– Des règles de plus en plus espacées (spamoménorrhée) qui souvent aboutissent à un arrêt (aménorrhée secondaire). La disparition des règles sans une diminution progressive est possible (aménorrhée primaire).

– Une accentuation des phénomènes virils : hirsutisme (pilosité excessive du visage), acné, obésité de type androïde, prépondérance de la partie supérieure (taille, thorax).

– Une courbe de température plate. (Cycle anovulatoire).

– La surcharge pondérale est très souvent liée à cette maladie. 40 % des femmes atteintes du SOPK sont en surcharge pondérale.

– La surcharge pondérale est présente dans 90 % des cas d’infertilité liée au SOPK.

– L’infertilité due à l’anovulation liée à ce syndrome est de 70 à 95 %.

  • Dépistage :

Dosages hormonaux.

Échographie pelvienne, cœlioscopie : ces examens montrent des ovaires de plus gros volume dans le cas du SOPK. En effet ils contiennent le double de follicules que la normale.

Si vous souffrez du SOPK, quelques conseils pour améliorer votre santé et vos chances de tomber enceinte rapidement.

Perdre du poids : si vous souffrez de surcharge pondérale, une perte de poids vous aidera à faire baisser votre taux d’insuline. En baissant votre taux d’insuline fera également tomber votre taux de testostérone, vous augmenterez vos chances d’ovuler et de concevoir un bébé. Cela aura également une action bienfaitrice sur d’autres symptômes, pilosité, acné.

Comment tomber enceinte avec cette pathologie

  • Conseils nutritionnels : Enlevez toutes les formes de sucre et de glucides raffinés.

Le corps les transforme immédiatement en sucre. Cela inclut pain blanc, pâtes, pommes de terre, riz blanc, la plupart des céréales du petit déjeuner, les aliments pauvres en fibres.

Évitez les sodas, jus de fruits, et toutes les boissons qui font rapidement monter le niveau de sucre dans le sang.

Consommer des protéines, soit sous forme végétarienne, ou sous la forme de viande maigre, de poissons. Mangez autant de légumes frais que vous le souhaitez.

Limiter l’alcool et la caféine.

Augmentez votre apport en fibres alimentaires.

 

  • Faire de l’exercice : cela permet au corps de mieux métaboliser l’insuline. Les sports comme la musculation, la natation, le yoga sont à privilégier. Les exercices cardio-vasculaires doivent être pratiqués avec modération, ils font monter le taux d’insuline.

L’acupuncture, la réflexologie, et les plantes médicinales sont également recommandées. Ils aident à diminuer les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques. Les méthodes holistiques, les médecines alternatives améliorent le SPOK.

La grossesse d’une femme atteinte du syndrome des ovaires polykystiques doit être très surveillée.

Le risque est plus élevé de développer un diabète gestationnel, une pré-éclampsie, une prématurité.

En comprenant le lien entre la résistance à l’insuline, les déséquilibres hormonaux, et le régime alimentaire, vous pouvez obtenir une amélioration de votre cycle ovulatoire.

Pour recevoir gratuitement des vidéos de conseils « comment tomber enceinte »pour vous aider à tomber enceinte, suivez ce lien.

 

 

 

 

No Comments

Post A Comment